Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 17:36

imagesCA9QRDNT.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se souvient tous de la tragédie qui fit basculer à jamais le destin de la famille Trintignant et celui du mythique groupe de rock Français Noir Dez avec à sa tête son chanteur charismatique Bertrand CANTAT.

 

Pour ma part, je me rappelle de mon sentiment lors de l'annonce du drame sur toutes les chaînes de télé : un mélange d'écœurement et de déception.

 

Ce même sentiment qui nous fait dire "non...c'est pas vrai !!"

 

Et pourtant si c'était bien vrai ! La froideur de la mort a bel et bien rattrapé les deux stars.

 

Mais ce n'est pas sur cet évènement, qui a largement déjà défrayé la chronique, ni sur la peine effectuée par B CANTAT (que personnellement je trouve insuffisante), ni sur le vide intergalactique engendré par l'explosion du groupe de rock, que je vais ouvrir le débat.

 

C'est sur la démarche de Me Yaël MELLUL, Avocate.

En effet, selon l'article paru dans le dernier "Voici" (sic !) cette avocate spécialisée dans les affaires de violences conjugales psychologiques, ainsi que l’a titré le journal, demande la réouverture du dossier "Kristina RADY" (ex-femme de Monsieur Cantat, décédée suite à un suicide) en souhaitant, toujours d'après Voici, faire appliquer à l'encontre de la rock star l'article 222-7 du Code Pénal qui punit "les violences ayant entraînées la mort sans intention de la donner".

 

L'avocate déclare d'ailleurs que c'est en lisant l'article paru dans le même hebdomadaire lors de la mort de Kristina qu'elle s'est dit que les parents de cette dernière avaient trop peur des représailles du père de leurs petits enfants pour porter plainte.

 

Bien sûr on s'est tous dit à la mort de Kristina que ça faisait quand même un peu beaucoup de décès féminins autour de B CANTAT, mais je doute que ses ex beaux-parents aient eu à ce point peur du chanteur (qui n'est quand même pas un parrain de la mafia !!) pour ne pas engager des poursuites judiciaires s'ils le jugeaient nécessaire.

 

Alors que pouvons-nous penser de la démarche de cette avocate ?

 

Personnellement je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'en demandant la réouverture de ce dossier, qui est potentiellement ultra médiatique, elle ne cherche qu'à attirer sur elle les regards des caméras.

 

C'est désormais au parquet de Bordeaux de trancher.

 

Enjoy

 

 

Pépita

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Concocté par Pépito & Pépita
commenter cet article

commentaires

Enjoy !

  • : Les Potins de Pépito & Pépita
  • Les Potins de Pépito & Pépita
  • : Chaque jour nous partagerons avec vous un coup de projecteur sur la faute de goût de l’un, la mauvaise phrase de l’autre… bref toutes ces petites choses qui rendent notre quotidien, le temps d’un débrief autour d’un café, plus léger, plus croustillant, plus émouvant, plus….
  • Contact