Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 18:55

 

 

 

 

Si le sujet peut faire sourire, il n’en reste pas moins sérieux. Tout a commencé à la fin du mois d’Aout lorsque l’actrice porno Cameron Bay a déclaré qu’elle venait d’être dépistée positive au virus du VIH.

 

Cette annonce qui a fait l’effet d’une bombe, a immédiatement déclenché la réaction de l’Association Free Speech Coalition (NDLR : rassemblement de différents professionnels du secteur du X), qui a exigée qu’un moratoire soit décidé sur l’intégralité des tournages en cours de l’industrie américaine du X, le temps que des dépistages puissent être mis en place pour tous les acteurs.

 

Vous en conviendrez probablement, s’il fallait tirer une conclusion de cet évènement dramatique, elle résiderait vraisemblablement dans la nécessité d’imposer le port du préservatif dans les tournages de films porno… Et pourtant, ce n’est pas exactement sous l’angle de l’enjeu de santé publique que nos amis américains se sont manifestés, mais bien sous l’angle économique.

 

Vous me direz, mais quel est donc le rapport entre l’économie du pays, et la contamination d’acteurs porno au virus du VIH ? Je vous répondrai avec toute l’honnêteté du monde : pffff….

 

Mais c’est sans compter sur l’intervention du « grand » journaliste économique Jim Tankersley qui a cru bon devoir établir un lien de causalité entre le marasme économique du mois d’Août aux Etats Unis, et l’évènement en question.

 

Dans un article paru dans le très sérieux Washington Post en le 6 septembre dernier  Jim Tankersley venait nous expliquer que l’arrêt des tournages pendant plusieurs jours a eu pour effet corrélatif de mettre une équipe de 22.000 personnes aux chômage, et d’influer ainsi sur les chiffres parus aux même moment.

 

Ce que j’en pense :

 

  • D’un point de vue économique : tous les acteurs  concernés n’ont évidemment pas été déclarés au chômage pendant cette période de dépistage (du 21 au 27 août), ce qu’est venu confirmer le magasine Business Insider. En clair, aucune incidence entre l’évènement en question et l’augmentation du taux de chômage.
  • D’un point de vue pratique : J’ai envoyé une lettre de candidature spontanée pour devenir LE nouveau journaliste économiste du Washington Post… croisez les doigts.
  • D’un point de vue moral : Plutôt que de s’essouffler à écrire des articles de pseudo économie infantile au rabais, peut-être que la presse devrait prendre ses responsabilités et commencer à dénoncer l’hypocrisie de l’industrie du X, qui prône le dépistage au moindre incident, mais n’a toujours pas imposée le port du préservatif dans des vidéos qui sont pourtant de plus en plus diffusées.

 

Enjoy.

 

 

Pépito.

Quand la PORNOGRAPHIE est synonyme de débandade ECONOMIQUE.

Partager cet article

Repost 0
Concocté par Pépito & Pépita
commenter cet article

commentaires

gégé 16/09/2013 12:23

Avec des fautes de frappe ça peut donner ; le « gland » journaliste économique Jim Tanke-les".....

Joseph 09/09/2013 22:38

C toujours pareil, quand il y a de l argent au milieux...

Enjoy !

  • : Les Potins de Pépito & Pépita
  • Les Potins de Pépito & Pépita
  • : Chaque jour nous partagerons avec vous un coup de projecteur sur la faute de goût de l’un, la mauvaise phrase de l’autre… bref toutes ces petites choses qui rendent notre quotidien, le temps d’un débrief autour d’un café, plus léger, plus croustillant, plus émouvant, plus….
  • Contact